NATIONAL SILURE 2017

Le week-end dernier était organisé le 1er national silure sur le Rhône. Cette compétition silure régie par la FFPS est un nouveau format de compétition qui vient compléter les différents Championnats de France challenger « Pêche en bateau » de la FFPS carnassiers.

C’est un grand pas en avant pour l’univers du silure que de voir la création d’un championnat silure national rattaché aux circuits officiels (FFPS). D’autant plus que ce championnat intègre les modes de pêche usuels comme les appâts naturels au même titre que la pêche aux leurres artificiels. C’est vraiment une bonne chose car le silure est un poisson qui, en fonction des biotopes ou de la période de l’année, ne réponds pas toujours présent aux leurres.

C’est donc avec grand plaisir que j’ai participé à cette 1ère date qui se tenait proche de Condrieu sur un bief de 15 km que je connais assez bien. J’ai réalisé plusieurs sessions de repérage quelques semaines plus tôt et la tendance était plutôt bonne voir très bonne avec la capture de nombreux silures de plus d’1m80 dont un de 2m21. Bref, de quoi se mettre en confiance pour le jour « J ».

Mais voilà, les conditions en 3 semaines ont beaucoup changé, les débits très bas pour la saison et surtout une baisse de température de plus de 6 degrés promettaient de compliquer la donne pour ce 1er national silure.

Dans ces conditions mon arme favorite reste la canne TITAN JAB, une canne très légère et tactile qui s’utilise avec des tresses fines (enfin pour le silure !) de 35/100.

Nous commençons mal la manche en loupant un beau poisson au manié. Ensuite, pendant plus de 6 heures, nous enchainons les mêmes dérives au centimètre près grâce à la cartographie « Autochart live » (couplé au moteur électrique Ipilot link) que j’avais réalisé en préfishing. Mais voila, les fosses et les tombants de fosses sont quasiment vides et les quelques poissons visibles au sondeur ont la bouche fermée.

À 2 heures de la fin, nous sommes au « fond du trou »! Nous sommes capot et il faut se remettre en question très rapidement. Je décide alors de tenter le tout pour le tout. Nous allons essayer de faire les bordures  avec un pêcheur aux leurres en linéaire et un pêcheur en verticale. En 2 heures nous enchainons les touches, avec 6 poissons au compteur: 3 silures, 2 brochets et 1 perche. Bien sûr seulement les silures sont comptabilisés.

Les silures capturés nous permettrons de finir 2ème de ce 1er national silure.

Merci pour l’organisation de cette compétition à l’AAPPMA de l’Ablette Rhodienne.

L’année prochaine le national silure devrait grandir avec la création d’un circuit composé de 3 à 6 manches et cela dans différentes régions et biotopes.

La pêche de compétition du silure est une composante importante pour changer l’image souvent erronée qu’a le grand public de cette espèce. Ce fabuleux poisson de sport est présent sur tout notre territoire et son caractère très opportuniste permet l’utilisation d’une multitude de techniques, chose qui peut que plaire aux pêcheurs passionnés. Alors si vous aimez un tant soit peu la pêche du silure, je vous invite à nous rejoindre l’année prochaine pour le national silure 2018 !

 

Sylvain