SANDRES FAÇON GUNKI V²IB

Une fois de plus l’hiver a été plutôt doux avec des températures allant de 3 à 5°C. J’avais reçu quelques nouveautés de la gamme Gunki 2015 et j’étais vraiment impatient d’essayer un des leurres : le tout nouveau V²IB ; alors au vu des conditions clémentes, ni une ni deux, direction les poissons.

8h30 et le bateau était sur l’eau, les conditions météo avec un « doux » 4°C et un léger vent, ne laissaient aucun doute à la technique du jour : de sera du vertical ! L’eau était à 5.2°C mais malgré ça nous avions touché du poisson, lors de sessions précédentes, dans des zones relativement peu profondes pour cette époque de la saison. Une fois ma Shigeki S 190MH prête, je monte un Gunki V²IB en 14.5cm sur une tête ronde de 17g.

J’attendais beaucoup de ce leurre à cause de sa matière relativement souple, sa forme élancée et sa petite caudale. De plus, avec sa dorsale en fine voile située à l’arrière du corps, il était évident que ce leurre allait faire des ravages, même à très basse vitesse ! Cette nouveauté est disponible en 4 tailles (7.5 cm, 10.5 cm, 12.5 cm et 14.5 cm) et 7 couleurs. J’utilise également le Gunki Safe GM Bag car c’est l’idéal pour stocker les leurres sans les sortir du paquet tout en ayant plein de place pour un tas d’autres choses !

Laissant le vent me faire dériver, je pêchais une zone profonde d’environ 8-9m, et grâce à la tête en 17g, je pouvais garder un contact permanent avec le fond. Sur ce spot on avait trouvé les poissons, lors des sessions précédentes, localisés sur un haut fond à environ 6m. Dès que je passe au-dessus ce hot spot, un sandre intercepta avec violence mon V²IB coloris White Flash, leurre validé !

Notre style de pêche était plutôt orienté sandre, les perches ayant tendance à préférer les leurres plus vibratoires et une animation plus agressives (montées / descentes rapides du leurre). Après plusieurs touches inferrables, il était temps de rentrer se mettre au chaud.

L’arrivé de la ma toute nouvelle Shigeki C-210H tombait à point nommé car je voulais passer sur des pêches un peu plus fortes. Cette canne a une réserve de puissance monstrueuse tout en restant assez sensible pour ressentir la moindre gratouille. Chaque contact du leurre avec un rocher ou le fond est capté par le blank et directement retransmis au creux de votre main.

Nouvelle canne, donc pas le choix, je suis “obligé” de la tester ! Cette fois je serai accompagné d’un bon ami, Sebastian pour 2 jours de pêche. Dès que le bateau fut chargé, direction la zone des 8-9m et le hot spot ! Mais, on touchera seulement un petit sandre. On décide donc de commencer plus tôt le lendemain pour voir si les poissons seront plus actifs. Rdv à 7h au bord de l’eau, il y a un léger vent et un petit 3°C, bon si c’est comme les autres jours les poissons ne devraient pas avoir trop bougés. Mais à la pêche, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas ! Les poissons n’étaient plus à la même profondeur mais s’étaient réfugiés dans la zone des 10-13m, calés le long de casseurs ou dans des cuvettes. Leur présence fut validée dès la première dérive par des touches inférrables ; ce n’est qu’au deuxième passage que Sebastian ouvrit le score avec un joli sandre. Comme la session précédente, les poissons ne répondaient qu’aux animations lentes, il fallait lever le leurre tout en douceur, limite immobile, avant de reprendre contact avec le fond. Pour ce faire, une tête relativement lourde (17g) est un réel plus pour ressentir la reprise de contact. C’est précisément lors d’une phase de levée qu’une décharge résonne dans la canne et les coups de têtes rageurs d’un sandre vibrent dans la canne.

Un autre sandre de “80+” en moins de 2 semaines!

Et une fois de plus le leurre de la situation, grâce à ses vibrations subtiles, fut le nouveau Gunki V²IB en 14.5cm coloris White Flash.  De plus ma nouvelle Shigeki C-210H fut baptisée avec un poisson magnifique, alors que demander de plus? J’adore cette canne, assez puissante pour contrer les gros poissons tout en restant suffisamment tactile pour ressentir la moindre touche.

Les 2 prochaines touches furent pour Sebastian, mais trop rapides pour êtres concluantes. Ce n’est qu’après un ferrage supersonique que je vois sa canne plier puis un sandre de quasi 60cm faire surface avec le Gunki V²IB Fire Tiger en travers de la gueule.

Nous avons continué de pêcher jusqu'à midi, puis après une série de touches loupées, nous avons décidé de rentrer. Tous les poissons ont été touchés entre 10 et 11m au terme d’une journée de pêche vraiment compliquée, ce qui n’empêche pas qu’on attendes  avec impatience la prochaine session !

 

A la prochaine

Stephan