TRUITE DE MER: COMMENT L’ATTRAPER EN MOINS DE 1000 LANCES!

Il y a un dicton qui dit que la truite de mer est le poisson au 1000 lancés. C’est en partie vrai mais en prenant en compte quelques petits conseils il est tout fait possible de changer la donne. Le choix le plus important à faire réside en celle du lieu de pêche. C’est tout simplement la chose déterminante qui fera ou non que vous serez couronné de succès. Grâce à la technologie et internet, tout est plus facile. Il vous suffit de vous connecter sur Google Maps et de parcourir la côte à la recherche de zones rocheuses. Elles apparaissent sous formes de zones sombres mises en relief par la clarté des fonds sableux.

Pourquoi là? Tout simplement car c’est là que les lançons, crabes…et autres proies des truites de mer vont s’y réfugier à l’abri dans les rochers, loin des zones dégagées dénuées de caches que sont les fonds sablonneux.

Il faut être le plus discret possible durant la phase d’approche des « récifs ». Que ce soit d’un bateau ou d’un float tube, vous devez utiliser des leurres vous permettant de pêcher aussi loin que possible. Pour ce faire, le Gunki Gamera 65SP et 90F sont parfaits car ils se lancent comme des missiles et plus vous êtes loin, moins vous risquez d’effrayer les poissons !

En procédant ainsi et si les truites sont présentes, il ne faudra pas attendre longtemps avant les premières touches, touches qui ressemblent parfois plus à des « tirées » ou de petits « tocs » que de réels impacts, se fassent sentir.

Le choix du leurre n’est pas si compliqué lorsque l’on recherche les truites de mer. Un poisson nageur pouvant supporter une récupération soutenue et être lancé à de très grandes distances est parfait. Afin de rompre une nage trop monotone, je réalise une pause toutes les 5 rotations de manivelle, faisant « stopper » mon Gamera et lui imprimer ainsi une nage plus réaliste.

La nage du leurre à tout de suite l’air plus naturelle ou plutôt erratique et irrégulière et a tendance à mieux faire réagir les truites qu’une récupération linaire constante. J’utilise en majorité des couleurs naturelles et dans la gamme Gunki les coloris White Fry et Metallic Bleek sont parfaitement adaptées.

Il y a un autre leurre que je n’oublie jamais : le Tease ondulante de taille n°2 pour 18g de chez P&M, c’est une valeur sûre!  Elle a une fréquence de nage très élevée, combinée avec son dos chromé, imite à merveille une petite proie apeurée qui tente de s’enfuir !

J'utilise aussi une animation de type « spin & stop » avec le Tease, quasiment toutes les touches ont lieu durant les phases de pause ou juste au redémarrage de l’animation. Soyez prévenus, certaines touches sont d’une puissance inimaginable et s’enchainent immédiatement d’un déchaînement de sauts, flips et triple-lutz tandis que votre truite tente de se faire la belle !

Mon combo de prédilection: la canne Gunki Kairo en 240H associée au moulinet Gunki SWG FV 300. Moulinet que je garnis de Slidebraid en 8°° et pour terminer, 1m20 de flurocarbone Ice en 28°°.

Même en étant le mieux préparé du monde, lorsque vous recherchez les truites de mer, vous ne pouvez jamais garantir le résultat, mais par contre ce qui est certain est que ce poisson crée une addiction instantanée ! Lancez re-lancez, re-re-lancez, soyez juste prêts car 9 fois sur 10 c’est au moment où vous l’attendez le moins que l’électrochoc résonnera dans la canne envoyant un shoot monstrueux d’adrénaline à travers toutes vos veines !

N’oubliez pas de prévoir une bonne épuisette, de préférence flottante, car ces poissons sont un vrai cauchemar à prendre à la main. Du bord vous pouvez toujours les échouer, mais sur l’eau j’aime bien l’épuisette P&M Specialist Boat. Sa large maille caoutchoutée évite les désagréments des triples qui s’emmêlent dans les mailles plus petites et non protégées.

Alors pour ceux qui n’abandonnent jamais une truite de mer sera votre récompense, mais il y a un prix à payer, celle d’une addiction irréversible, et croyez moi, je sais de quoi je parle !

A la prochaine

Marco