RETOUR SUR L’OUVERTURE DE LA TRUITE

La nuit a été courte, le réveil sonne, mais ce jour là il est extrêmement facile de se lever, tout comme il me semble pour la plupart des pécheurs ! Ca y est le jour J est arrivé, celle de l'ouverture de la truite, tout est prêt et c'est parti direction les cours d'eau de 1ere catégorie,

Arrivé au bord de l'eau, un premier constat, il y a du monde mais moins que l'année dernière. Plus qu’a patienter quelques minutes, 8h00 est à a peine quelques tours de cadrans ! L'heure tant attendue est arrivé nous pouvons enfin commencer à lancer nos leurres. Je début mon ouverture sur une petite rivière d’environ 2 mètres de largeur. J’avais prévu de pêcher au poisson nageur, j'utilise deux types de leurres un Sinking (coulant), le Tricoroll et un Suspending (densité neutre), le Gamera 50 Sp. Très vite quelques truites de bassine se montrent présentes, notamment avec quelques poissons assez costauds. Finalement, deux petits poissons sauvages viendront me dire bonjour !

Il est presque  midi, je décide de changer de spot et de prendre la direction d’une rivière beaucoup plus large avec une bonne densité de sauvages et dont quelques uns de belle taille. Mais avant de repartir un petit casse-croûte s'impose, c'est aussi le moment de discuter avec les autres pêcheurs qui prennent plaisir à faire cette ouverture !

Et puis c'est reparti avec l'objectif de toucher quelques jolies poissons.

Je commence à pêcher cette rivière avec un Tricoroll LMDT, c'est la première fois que j'utilise ce colorie et il faut avouer il claque. Rapidement une première truite vient se leurrer dessus et c'est joli, yes une touche, un fish et à vue en plus.

Les touches vont se succéder mais je m'aperçois très vite que les poissons mordent mal puisque le nombre de décroches et de manquées est assez impressionnant, j'en parle avec certains pêcheurs et c'est le même constat pour tout le monde. J'ai l'impression que les poissons mordent par reflexes et non par faim.

Le nombre de truites prisent pour le nombre de décroché dois être de 4 truites touchés pour 1 de sortie

Du coup, partant de ce constat, je décide d'abandonner le poisson nageur et de m'armer d'un leurre souple, le Still Gun en 2 pouces, mon préféré pour la truite.

Les touches sont moins fréquentes mais quand c'est touché c'est piqué !

Voilà comment j’ai passé mon ouverture, entre convivialité, plaisir de retrouver le bord de l’eau et les belles truites des rivières de 1ère catégorie. L’ouverture reste un moment magique qui, même si ce n’est pas le moment le plus productif, est celle que l’on attend tous avec impatience.

Voici quelques belles que j’ai prises les jours suivants.

A bientôt

Mathieu.