COMMENT PECHER AU LEURRE SOUPLE EN EAU PEU PROFONDE

Au Pays-Bas, nous avons beaucoup d’eaux peu profondes de type “polders” et les techniques les plus utilisées pour y pêcher le brochet sont le crankbait, le jerkbaits, le swimbait or le spinnerbait. Très peu de pêcheurs utilisent les leurres souples, ils ne savent tout simplement pas ce qu’ils ratent ! Les pêches au leurre souple sont parfaitement adaptées pour ces zones et c’est ce que nous allons aborder dans cet article.

Ici, je vais utiliser un montage anti-herbe  « shallow », non-plombé, idéal pour les zones avec peu d’eau. Vous avez besoin d’une vise non-plombée (facile à fabriquer soi-même en corde à piano de forte diamètre), 1 ou 2 hameçons triples et un Roller Gun en 16 ou 20cm. La gamme Pike Addict des Sweep Gun, Grubby Shad ou G’Bump est tout aussi indiquée.

Il suffit d’insérer la vise, en prenant soin de parfaitement la centrer, sans quoi, le leurre ne nagera pas correctement. J’insère ensuite les hameçons dans le leurre afin de l’équilibrer.

Voilà le résultat: un montage idéal pour pêcher les zones peu profondes.

Indispensable: Vérifiez que la vise est bien centrée, c’est super important.

Une belle zone peu profonde, exactement ce que les brochets aiment, mais où se cachent-ils ?

Au Pay-Bas, ces zones peu profondes couvrent d’immenses surfaces, pour faire simple, il y en a trop pour espérer tout pêcher en une seule vie! Essayez donc de vous concentrer sur les « hot spots », et là aussi, il y en partout ! Les ponts, intersections de canaux, herbiers, obstacles, arrivées d’eau… sont bien plus intéressants que les grandes lignes droites monotones et interminables des polders.

J’ai attrapé ce brochet juste en dessus du pont, un vrai « hotspot » !

Ce gourmand lui était caché en plein milieu d’un herbier mais n’a pas pu résister à un G’Bump en 14cm sur un montage non-plombée. Il a attaqué avec un telle violence que la caudale du G’Bump est passée à travers ses ouïes!

Le G’Bump en 14cm est parfait pour la pêche des brochets en eau peu profonde car il est possible de le monter sur une tête-plombée légère de sorte à pêcher plus rapidement qu’avec un montage non-plombé. J’utilise des têtes-plombées avec des hameçons à tige courte afin de préserver au maximum la souplesse de nage du leurre. Dans ce cas, il vaut mieux utiliser un « hameçon chance » ou un « triple voleur ».

Avec une petite tête-plombée (3-7 grammes), le montage est facile à engamer, même pour un brochet de taille moyenne. La flexibilité de l’ensemble permet un bien meilleur ratio de poissons piqués qu’avec les leurres durs.

Avec les leurres souples, il est bien plus aisé de pêcher les « hot spots » qu’avec les leurres durs étant donné qu’il est possible de s’en approcher bien plus près. Même avec un lancé approximatif, ce n’est pas très grave, 9 fois sur 10, il ne s’accrochera pas ni se cassera. Ce n’est pas du tout la même histoire si tu lances ton poisson nageur directement sur une pile de pont, rien de mieux pour terminer prématurément une session …

Certains jours il faudra utiliser une tête-plombée plus lourde afin de pêcher très rapidement et déclencher des touches réflex. L’autre gros avantage de pêcher de cette façon est qu’il vous permet de couvrir une surface maximale d’eau en un minimum de temps.

L’équipement de base pour pêcher en eau peu profonde : une sélection de leurres souples et de têtes plombées, une bonne pince et un sac à dos confortable. En spinning ou en casting, cela ne dépend que de vous !

N’hésitez pas à doper votre leurre souple avec une palette Fix n' Flash Blade, un chatterbait ou une jupe en silicone. A titre d’exemple, ce brochet a été pris sur un chatterbait avec un Gunki Grubby Frog en trailer.

Afin d’illustrer tout ce que je viens d’écrire, voici un petit tutoriel en vidéo.

Alors la prochaine fois que vous pêchez des eaux peu profondes, pensez leurres souples et faites vous plaisir !

 

Tight lines, Simon Torenbeek (photos: Jolanda, Craig, Eduard, Kurt, Klaus)