LA TRAQUE DE LA TRUITE FARIO

Les truites farios sont sans aucun doute une des plus belles espèces, mais elles ne sont pas seulement magnifiques, elles sont aussi vraiment amusantes à pêcher. C’est une sensation un peu spéciale de se tenir dans le lit d’une rivière, entouré de nature, tenant un équipement léger et perfectionné, attendant simplement le moment magique de la touche.

En suivant ces quelques conseils il ne vous faudra pas longtemps avant qu’une furie cuivre à points rouge fasse plier votre canne.

Idéalement il faut pêcher contre le courant, l’utilisant pour diriger votre leurre à travers la rivière en direction d’une truite cachée qui attend que le flot lui apporte son prochain repas.

Derrière chaque rocher une truite peut se tenir, soyez certains de couvrir tous les angles en faisant en sorte que chaque lancer couvre une zone différente du hot spot. Chaque pool, vaine de courant ou amorti sont des postes qu’affectionnent particulièrement ces dames espiègles, mais saurez vous les séduire ?

Votre équipement devra être léger et minimaliste afin de vous permettre de pêcher des heures sans fatigue et de vous déplacer, tel un sioux, sans faire un bruit, à travers un terrain parfois chaotique.

C’est pour cela que je ne prends que l’essentiel : ma canne favorite, la Gunki Kaze M en 2-7g, un petit moulinet garni en tresse de 8 ou 10/°°, des bas de lignes en fluorocarbone et une sélection de leurres.

Vous pourriez aussi utilise du fluorocarbone en corps de ligne, mais je préfère pêcher avec la tresse car ça permet de « couper » d’éventuelles herbes qui viendraient s’y accrocher. Au bout de mon bas de ligne en fluro, j’attache une agrafe 00 de Pezon & Michel afin de pouvoir changer rapidement de leurre. Comme les truites farios sont de redoutables prédateurs, les leurres peuvent vraiment les faire réagir ; il suffit de choisir le bon!

Le choix est simple : quelques cuillères, les Rapide de Pezon & Michel ont toute ma confiance, quelques petits leurres durs et souples et une sélection de têtes plombées légères et vous voilà paré pour conquérir la rivière.

Bien que j’attrape plus de poissons et que j’ai plus de touches à la cuillère, j’utilise de plus en plus souvent les leurres durs car ils sont complémentaires dans de nombreuses situations.

Cette fois ce fut aussi le cas, tous les deux, Marco et moi-même avons pris beaucoup de poissons à la cuillère.

Mais la plus grosse fut pour moi avec le Gunki Gamera 50 SP, coloris "Ghost Trout Fry", maintenant mon leurre préféré !

Les truites farios sont très fragiles et il ne faut surtout pas les garder hors de l’eau pour trop longtemps. J’ai pris cette beauté de 56cm et relâchée avec grand soin car j’espère bien la reprendre quand elle aura dépassée les 60cm !

Alors, dès que possible, trouvez-vous un cours d’eau à truite et je vous souhaite d’en attraper une aussi magnifique !

 

Amusez vous à la pêche

Christian Kitzki