UN BROCHET D'HIVER

L'hiver est une période où chaque poisson se mérite, mais le jeu en vaut la chandelle car c'est bien souvent à cette époque que la récompense prend la forme d'une "poutre" verte, or et crème.

Sur l'eau les sons semblent comme atténués, la nature comme endormie et pas âme qui vive autour, une sorte de cocoon se forme alors autour du pêcheur concentré sur la traque d'un poisson record. Cette pêche nécessite une concentration maximale de tout instant car le nombre de touches sera très réduit et lorsqu'elles surviennent, même après 8 heures de pêche, il faut réagir en un éclair.

Quand je trouve un poste prometteur ou que j'ai la conviction qu'un gros poisson se tient là sous la surface, je vais insister, longtemps, très longtemps, quitte à revenir plusieurs fois. Plus je vais passer de temps à traquer un poisson spécifique, plus une sorte de lien va se tisser entre lui et moi. Ce poisson vous l'imaginez, vous en rêvez et jusqu'au moment où vous le saisissiez, il peut encore vous échapper.

Durant toute la traque l'adrénaline monte, et plus ça dure plus les sensations sont décuplées. Même avec le temps, chaque gros poisson me fait redécouvrir ce rush, ce bourdonnement, cette joie tellement forte d'avoir réussi à leurrer ce monstre d'eau douce. J'avoue être devenu un chasseur de spécimens, je ne prends pas moins de plaisir à attraper un poisson plus petit, mais tout ce qui entoure la recherche de ces poissons hors normes  est simplement addictif.

Il va de soi, qu'au-delà d'une préparation mentale et physique, le matériel joue un rôle non négligeable dans le succès de la prise d'un tel monstre. En ce qui concerne les cannes je vais privilégier la Bushi 220XH pour pêcher avec le Roller Gun en 20cm et la Shigeki 230 XXH quand j'utilise le G'Bump en 20cm. Le tout nouveau moulinet casting, le BCR 400 que je teste depuis plus d'1 an vient compléter mes combos. Vous pouvez d'ailleurs retrouver un article dans quelques semaines dédié à ce moulinet en dans la section "produits".

La réussite de cette recherche de spécimens tient à peu de choses, même avec l'expérience et le meilleur matériel, l'issue reste incertaine et c'est ce qui donne tout son charme à cette pêche! Dans un prochain article je ferais un point sur le matériel et les montages que j'utilise ainsi que quelques astuces qui vous permettront peut-être d'attraper le monstre qui se cache sous la surface.

En attendant, je vous souhaite de vous piquer à cette pêche hors-norme.

François.