LA MAGIE NOIRE DU GUNKI G'BUMP

Dès que les G’BUMP a rejoint la gamme GUNKI, je suis immédiatement tombé sous le charme de ce leurre. Je me souviens encore de la première fois que je l’ai utilisé ; un prototype tout blanc qui n’avait même pas encore de nom. En le pêchant en vertical, il ne m’a fallu que quelques minutes pour prendre un premier poisson, un petit sandre ultra-agressif. Aujourd’hui, quelques années plus tard, ce leurre à une place permanente dans mes boîtes et bien des fois il m’a vraiment sauvé la journée.

Lors de cette session, nous étions sur un grand lac hollandais avec mon petit semi-rigide rouge. Pêcher de la sorte rend les choses vraiment plus excitantes. Rien que le fait de penser à l’aventure qu’une sortie de ce type implique, un si petit embarcation sur un si grand plan d’eau, me fait toujours sourire et piaffer d’impatience ! Le fait que vous devez réellement chercher les poissons sur ce type de plan d’eau est une constante. Il n’est plus question de « hot spots » mais plutôt de « hot zones ». Une telle zone peut facilement faire plusieurs centaines de mètres de long. Du coup, je privilégie des leurres à très fort potentiel vibratoire tel que le G’Bump. Ses vibrations semblent attirer irrésistiblement les carnassiers. C’est un peu comme si lors de sa conception, Jérôme Riffaud chef produit Gunki, avait rajouté un peu de magie noire dans ce shad !

Le Gunki G’Bump, un de mes leurres préférés.

Alors que je débutais la session, je dois avouer que je n’étais pas du tout en mode pêche, j’étais littéralement absorbé par la beauté du spectacle qui m’entourait. L’automne arrivant avait complètement transfiguré la « hot zone ». J’avais l’impression de flotter au milieu d’une peinture d’un grand maître tant c’était beau ! Je fus brutalement sortie de ma divagation par une série de touches inferrables juste à temps de voire plusieurs poissons suivre mon G’Bump avec intérêt. Quand ça se passe comme ça, je sais qu’il est temps de changer quelque chose. Je vais alors chercher la bonne combinaison entre taille, couleur, vibration et poids de tête plombée qui déclenchera les touches. De coup, je suis passé d’un têt G’Round en 10 grammes à une tête en 18 grammes, sur laquelle j’ai monté un G’Bump 8cm dans la nouvelle couleur Brown Sugar Green Red Flake. Monté de la sorte je pouvais pêcher plus rapidement et imprimer des écarts latéraux au leurre grâce à une animation sèche. Au bout du deuxième lancer, un petit brochet bien sympathique se saisit de mon leurre et tenta de le détruire ! En rinçant mes mains afin de me débarrasser de l’odeur du brochet, j’arborais un grand sourire, j’avais bien fait de changer de montage.

Premier brochet du jour grâce au combo tête G’Round & G’Bump

Après avoir retourné le brochet afin qu’il puisse continuer de grossir, j’ai repositionné mon petit semi rouge. Heureusement le brochet n’avait pas alerté le reste du royaume aquatique car au bout de quelques lancers un nouveau poisson se débattait au bout de ma canne. Après un combat court mais intense, mon collègue de pêche, glissa l’épuisette sous le poisson. Cette fois ce ne fut pas un crocodile vert tacheté de blanc et jaune qui se débattait au fond de l’épuisette mais plus une pizza obèse ! Après quelques photos rapides, il était temps pour cette magnifique perche de 47 cm de retourner à l’eau. Une fois de plus, le choix d’un montage plus lourd s’est avéré payant.

Une perche version XXL de 47cm, pizza time!

Après quelques poissons plus petits, il était de nouveau temps de changer de coin. Mon moteur Suzuki, 9.9 HP, nous amena rapidement à bon port. Ce spot était radicalement différent des précédents, il était donc temps d’adapter notre façon de pêcher. Il ne s’agissait plus d’une « hot zone », mais bien d’un « hot spot » avec des structures visibles aussi bien au-dessus qu’en-dessous de la surface de l’eau. Du coup j’ai choisit de repasser sur un montage plus léger, en 10 grammes mais toujours avec un G’Bump en 8cm, afin de pêcher précisément autour et au cœur des structures. Après quelques petites perches, une touche m’arracha quasiment la canne des mains. Durant les premières minutes d’un combat épique et tout en puissance j’étais convaincu d’avoir piqué un gros sandre, mais finalement, après une série de rushs hallucinantes, un superbe brochet de 103cm creva la surface de l’eau. Que demander plus ?!

Comment finir la journée en beauté grâce au G’Bump.

Une fois de plus la magie du G’Bump avait fait son effet en me permettant de prendre quelques magnifiques poissons de plus. Alors, la prochaine fois que vous allez pêcher, ne partez pas sans une sélection de G’Bump et de têtes plombées dans vos boîtes !

Voici une vidéo courte de cette journée inoubliable !

 

Tight lines,

Simon Torenbeek

 

Instagram: Simon sur Instagram

Youtube: Simon sur Youtube

Facebook: Simon sur Facebook